Objectifs et missions

Notre ambition :
Le Cercle d’Ethique des Affaires s’est donné pour mission de promouvoir l’éthique et la conformité dans le management et la gouvernance des entreprises françaises et, par ses travaux, d’influencer les décideurs privés et publics. Nous croyons profondément en effet, que dans une économie de marché, le comportement éthique d’une entreprise et son contrôle par le biais de la conformité sont aujourd’hui les conditions de sa pérennité et de sa réussite industrielle et commerciale.

Le moyen de cette ambition :
Rassembler les professionnels en charge de ces questions au sein des entreprises et des organisations.
Le CEA est donc d’abord le lieu de rassemblement des directeurs de l’éthique, des déontologues et des directeurs de la conformité ou de la compliance.
Mais pour que sa mission soit totalement remplie, le CEA dispose aussi d’une capacité d’expertise et de recherche grâce à l’adhésion de chercheurs, experts et universitaires, spécialisés en « Business Ethics ».

Le Cercle est constitué de 4 catégories de membres :

  • les professionnels en activité dans les entreprises et en charge de l'éthique, de la déontologie et/ou de la conformité ;
  • les responsables de ces questions dans les associations, organisations professionnelles ou établissements de formation ;
  • les experts, chercheurs ou universitaires en éthique des affaires ;
  • les étudiants en éthique des affaires.

L'objectif essentiel du CEA est d'influencer, par ses travaux, ses réflexions et ses propositions, les décideurs publics et privés, de façon à affermir la place de l’éthique et des valeurs dans les entreprises et les organisations et d'être, à cette fin, le lieu de rassemblement des professionnels qui, dans les entreprises, sont en charge des questions d'éthique et de conformité.

L'ensemble de ses membres doit donc trouver, dans les différentes activités de l'association, le moyen de renforcer leur exercice professionnel, d'en approfondir les différents aspects et de contribuer à la promotion de l'éthique des affaires :

  • Club des Professionnels de l’éthique et de la conformité : les professionnels en exercice dans les entreprises ont désormais la possibilité de se retrouver pour échanger librement entre eux au sein de ce Club qui leur est spécialement réservé.
  • Manifestations nationales ou internationales dont tout, particulièrement chaque année, le Forum Européen d'Ethique des affaires (EBEF).
  • Groupes de travail avec, notamment en 2012, une enquête nationale en vue d’élaborer un référentiel professionnel des responsables de l'éthique et de la conformité.
  • Partenariats avec des organisations étrangères telles que IBE, ECOA, EBEN et, en France, le Centre des Juristes pour l'éthique des affaires (CJPEA).
  • Publications avec la newsletter hebdomadaire “Ethique des organisations” sur l'actualité de l'éthique dans le Monde, et la rénovation programmée de la revue semestrielle “Ethique et Entreprise” dont le n° 34 (dernier numéro de la précédente formule) est paru en avril 2012.
  • Rencontres avec des auteurs d’ouvrages sur l'éthique dans le cadre de La Librairie de l'Ethique.
  • Site Internet : inscriptions aux événements, annuaire
Historique du CEA

Dès 1993, sous l'égide de Michel Le Net, les fondateurs du Cercle d Ethique des Affaires faisaient preuve d'une grande intelligence de l'avenir en s’engageant dans une voie dont, à l'époque, on parlait peu : celle de l'éthique des affaires.

Octave Gélinier, ce grand visionnaire patron de la Cegos, accompagna ainsi le CEA dès sa création et sut lui apporter l'approche pragmatique dont ont toujours besoin les acteurs économiques. Ainsi, en près de 20 ans le CEA a progressivement accumulé une masse considérable d'informations, d'expériences et de réflexions et rassemblé un large public de praticiens de l'éthique, d’enseignants, de responsables mais aussi d’amateurs ou de retraités éclairés.

En octobre 2011, il a paru cependant nécessaire de recentrer l’action de l'association sur les seules préoccupations des entreprises pour en faire le think tank de référence en France sur les problématiques de l'éthique dans les grandes entreprises ou les grandes organisations et, plus particulièrement, dans leurs relations avec la gouvernance et le management de l'entreprise.

C'est ce que disent clairement les nouveaux statuts du CEA et c'est ce que traduit non moins clairement la composition des nouvelles instances mises en place en 2011.

Partager