COLLOQUE LES ENJEUX ÉTHIQUES DE L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

L’intelligence artificielle est désormais entrée dans les entreprises, ce n’est plus un mythe mais une réalité. Simple évolution technique ou prémisse d’une révolution humaine, il est souvent difficile de se prononcer. Une seule certitude, l’intelligence artificielle soulève des enjeux complexes en matière d’éthique des affaires pour l’entreprise.

Dans ce contexte, il appartient à tout directeur conformité et/ou éthique des affaires de se saisir de cette évolution.

Nous aurons la chance de pouvoir entendre les trois références dans le domaine de la recherche et échanger également le plus concrètement avec elles.

M. Jean-Gabriel Ganascia

Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC), membre de l’Institut universitaire de France, qui est également président du Comité d’éthique du CNRS (Comets) depuis le 1er septembre 2016. Informaticien, titulaire d’une thèse d’université et d’une thèse d’État passées à l’Université d’Orsay, il est spécialisé en intelligence artificielle. Ses sujets de recherche actuels portent sur l’apprentissage machine, la fouille de textes, le versant littéraire des humanités numériques et l’éthique computationnelle. Professeur d’informatique à l’UPMC depuis 1988, il dirige l’équipe Acasa (Agents cognitifs et apprentissage symbolique automatique) du laboratoire d’informatique LIP6. Il a également créé et dirigé le groupement d’intérêt scientifique « sciences de la cognition » au CNRS. Par ailleurs, Jean-Gabriel Ganascia est membre de la Cerna, la Commission de réflexion sur l’éthique de la recherche dans les sciences du numérique de d’Allistene (Alliance des sciences et technologies du numérique).

M. Raja Chatila

Professeur à l’Université Pierre-et-Marie-Curie, directeur de l’Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique. Docteur en automatique, Raja Chatila est directeur de recherche de classe exceptionnelle au CNRS, à l’Institut des systèmes intelligents et de robotique (Isir) et directeur adjoint scientifique de l’Institut INS2I du CNRS. Il coordonne le Labex « Smart » portant sur les interactions humain - machine dans le monde numérique. Raja Chatila a précédemment dirigé le Laas-CNRS à Toulouse et a été directeur adjoint du GDR Robotique. Il a présidé la Section d’informatique, automatique, signal et communication du Comité national de la recherche scientifique. Ses domaines de recherche portent sur la robotique autonome, la robotique cognitive et interactive, la perception et la fusion de données, la planification des actions et du mouvement, les architectures décisionnelles et cognitives et l’apprentissage. Raja Chatila a dirigé plusieurs projets de recherche en robotique avec des applications dans les domaines de la robotique de service, de l’exploration planétaire, de la robotique aérienne ou de la robotique personnelle. Il a notamment coordonné un projet intégré européen « Cogniron » (The Cognitive Robot Companion). Il a également participé à deux projets européens sur l’éthique en robotique : Roboethics et Ethicbots et il est membre de la Commission de réflexion sur l’éthique de la recherche en sciences et technologies du numérique d’Allistene (Cerna). Il est président de la IEEE Robotics and Automation Society, et Fellow IEEE.

Mme Christine Balagué

Diplômée de l’ESSEC, d’un Master d’Econométrie et Statistiques à l’ENSAE d’un DEA à l’Université Paris Dauphine et d’un Doctorat en Sciences de Gestion d’HEC, Christine Balagué est titulaire de la Chaire réseaux sociaux à l’Institut Mines-Telecom .Ses travaux de thèse portent sur la modélisation du comportement des internautes par les Réseaux de Petri. Elle obtient le prix de thèse de la fondation HEC en 2006 et le 4ème prix de thèse de l’EDAMBA (European Doctoral programs Associations in Management and Business Administration). Spécialiste des Nouvelles Technologies, Christine Balagué s’intéresse plus particulièrement au e-marketing et aux réseaux sociaux.

Partager